Visiter-Madagascar

Parmi les destinations tropicales qui méritent d’être découvertes, l’île de Madagascar, baignant dans l’Océan Indien, abrite de nombreux monuments historiques, des espaces naturels, des parcs nationaux sacrés patrimoines mondiaux de l’Unesco, répartis dans les 23 régions de l’île.

D’ailleurs, visiter Madagascar a la chance de ne pas avoir d’animaux dangereux donc aucun risque pour vous d’y rencontrer des bêtes féroces.

Visiter Madagascar : choses à faire et à voir

Lieu de découvertes et d’aventures, effectuer un voyage à Madagascar peut être effrayant pour ceux qui ont peur de l’inconnu. Par contre, pour ceux qui aiment les sensations fortes, la Grande Île constitue un véritable trésor qui cache, en son sein, de nombreuses surprises culturelles dont sa faune et sa flore qui vous séduiront à coup sûr. Vous n’aurez pas le temps de vous demander que faire à Madagascar !

A noter qu’un visa d’entrée et de séjour payant est obligatoire et qu’il faut un passeport valide d’au moins 6 mois après la date de demande, notamment pour les séjours de moins de trois mois.  

Nous vous présentons ci-dessous visiter Madagascar :

1. Antananarivo ou la ville des Mille

Antananarivo

Antananarivo ou la ville des Mille est la capitale de Madagascar. Située au centre de l’île à une hauteur de 1200 mètres au-dessus du niveau de la mer, le climat y est doux et sec. C’est une région vallonnée, faite de collines de latérite rouge et de vallées tapissées de grandes rizières. Plus grande ville du pays, elle est répartie sur 3 niveaux : la ville Basse, la ville Moyenne et la ville Haute.

Il est facile de la reconnaître car elle présente de nombreuses maisons traditionnelles faites en brique parées de toits en tuile et une linéarité sans pareil, notamment sur les versants de la colline menant vers le Palais de la Reine.


2. Le Palais de la Reine à Manjakamiadana

Le-Palais-de-la-Reine-a-Manjakamiadana

Si vous êtes dans la capitale, une visite du monument historique du Palais de la Reine vous plaira naturellement. Perchée sur la colline la plus haute de la ville d’Antananarivo, ce lieu regorge de souvenirs à la fois historiques et sacrés.

Actuellement en passe de devenir le Kianjan’ny Masoandro ou d’être transformé en Colisée, les guides aux alentours pourront tout de même vous conter l’Histoire du Palais, des différents rois et reines du pays qui y ont siégé ainsi que de multiples anecdotes et péripéties d’une vie de château, du temps de la royauté malgache. Actuellement, une visite virtuelle de ce lieu emblématique de la caste Merina est possible grâce à Google Earth mais aussi et surtout via l’application Rova 3D, développée dans le but de promouvoir l’identité malgache culturelle.


3. Le marché d’Analakely

Analakely

Situé en plein centre-ville, le marché d’Analakely qui se tenait autrefois sur le parvis et l’Avenue de l’Indépendance, prend désormais son originalité via des pavillons aux toits en tuile. Des parasols en tissu abritent des stands présentant divers produits. De nombreux marchands ambulants, le sourire aux lèvres, vous vendront un peu de tout dans ces marchés.

D’ailleurs, si vous êtes traversé par l’envie de ramener un souvenir du pays, dans certains pavillons à Analakely, vous verrez le savoir-faire des artisans malgaches, aussi bien dans la broderie que dans le traitement de bois précieux, de cuir et aussi de pierres industrielles. Cependant, renseignez-vous sur le nombre de souvenirs à ramener car la douane pourrait vous poser problème. A Analakely, la sécurité de Madagascar est sujet à caution, donc prenez garde aux pickpockets.


4. L’île paradisiaque de Nosy Be

Nosy-Be

Destination la plus prisée de Madagascar, Nosy Be est une île située au Nord-Ouest du pays. Sans aucun doute la plus belle station balnéaire du pays, cet endroit paradisiaque est souvent qualifié de véritable île-carte postale.

De superbes plages de sable blanc s’étalant sur des kilomètres, un climat tropical invitant à la baignade, une mer paisible d’un bleu turquoise rappelant le bleu pur d’un saphir, tout y est magnifique. Goûtez au rhum local puis dansez au rythme de la musique locale jusqu’au bout de la nuit, surtout pendant les week-ends.  Par contre, c’est la destination touristique la plus courue de l’île donc attendez-vous à ce que ce soit assez fréquenté.

Il est à noter que la destination Nosy Be n’est disponible que par avion. Il existe un vol direct d’Italie, de Milan plus précisément pour cette destination. Sinon, le principal départ se fera de l’aéroport d’Ivato, dans la capitale, d’où arrivent aussi la plupart des vols internationaux.


5. L’allée des baobabs à Morondava

Morondava

Autre destination de Madagascar qui mérite nécessairement une visite, c’est bien la célèbre Allée des Baobabs. Ces arbres immenses, endémiques au pays, méritent un coup d’œil. Aussi appelée « Avenue des Baobabs’’, cette route située entre Morondava et Belon’i Tsiribihina, en vaudra le détour pour un voyage inoubliable, où la magie et le rêve se rencontrent. La rangée de 20 à 25 imposants baobabs, le long des 260 mètres de route de terre est l’un des endroits les plus photogéniques sur terre. 

Attendez le lever ou le coucher du soleil pour avoir une lumière toute en nuance pour vous faire vos photos en souvenir de Madagascar dans le pur style de carte postale. Et ce n’est pas tout ! Morondava vous séduira par son front de mer plutôt calme et tranquille pour des vacanciers prêts à entendre des histoires tirées de contes, de mythes et de légendes propres à la région Menabe.


6. Les paysages atypiques de l’Isalo

Isalo

Le parc national de l’Isalo fait partie des endroits les plus visités du pays. Avec ses paysages dignes de grands westerns américains, le Colorado malgache est connu pour ses formations de grès ruiniformes érodées datant de la période du jurassique.

Si vous voulez aller à la rencontre de fameux lémuriens, animaux non dangereux mais plutôt des peluches sur pattes, c’est le lieu idéal où vous devez vous diriger. Les paysages y sont variés, allant des canyons profonds aux forêts riveraines jusqu’aux petits oasis bordés de palmiers aux forêts de tapia aux larges plaines dégagées, vous aurez l’embarras du choix. En termes d’activités, vous aurez le loisir de vous adonner au trekking, à différentes randonnées, faire du cheval et de la spéléologie.


7. Le parc de Ranomafana

Ranomafana

Le parc de Ranomafana qui fait 416 km² est l’un des plus connus et des plus importants de Madagascar. Situé vers le centre du pays, ce parc a été créé à la suite de la découverte d’un lémurien en 1986, le lémur bambou doré. C’est le meilleur endroit de l’île où vous pouvez admirer ces animaux magnifiques car il abrite en son sein 12 sortes de lémuriens différents, d’autant qu’il ne s’agit pas d’animaux dangereux du tout.

Vous y trouverez aussi le fameux scarabée girafe ainsi que de nombreuses sortes d’oiseaux qui raviront les ornithologues sans oublier les divers caméléons et insectes endémiques.


8. Le parc du Tsingy de Bemaraha

Tsingy-de-Bemaraha

Le parc du Tsingy de Bemaraha est l’un des plus récents parcs nationaux de Madagascar. Offrant un paysage quasi lunaire avec des pinacles de calcaire pouvant atteindre 45 mètres de haut, ces formations géologiques quasi uniques au monde sont très courues des géologues, mais aussi des botanistes, environnementalistes, biologistes en plus des heureux touristes qui ont la chance de pouvoir y faire un tour.

Se nichent au milieu des Tsingy une faune et une flore uniques au monde. Au menu de votre visite des Tsingy, lémuriens mais aussi reptiles et divers insectes, mais aussi diverses activités allant de la randonnée, spéléologie et visites guidées à travers grottes et Tsingy sur ponts suspendus. N’oubliez surtout pas votre appareil photo pour des souvenirs uniques.


9. Le parc national d’Ankarafantsika

Ankarafantsika

Au nord-ouest de la Grande Île se situe la ville portuaire de Mahajanga qui abrite le parc d’Ankarafantsika. Dite destination cosmopolite, le climat y est très chaud. Lorsque c’est la saison sèche, les pluies sont infimes. Cela arrive entre avril et octobre. Par contre, en novembre, il est préférable de ne pas y aller car la région est souvent frappée par des orages. 

Sur place, vous pourrez y explorer deux parcs naturels qui sont situés à proximité, où la végétation est composée majoritairement de forêts sèches et d’épineux. Il s’agit du parc national de la baie de Baly et de celui d’Ankarafantsika qui peut se vanter de protéger le plus petit des lémuriens, le microcèbe, qui a inspiré Morty, un personnage dans le dessin animé Madagascar.


10. Le parc national de Marojejy

Marojejy

Le parc national de Marojejy, situé au Nord-Ouest de l’île, est dans les hauteurs de Madagascar car il se trouve à près de 2000 mètres au niveau de la mer. Décrété réserve nationale et patrimoine mondial de l’UNESCO, vous aurez l’impression d’y être comme dans une jungle. Dense, touffu, chaud et humide, le microclimat local abrite une biodiversité très riche et variée avec près de 110 espèces d’oiseaux, 140 espèces de serpents et reptiles, une dizaine de lémuriens.

La partie intérieure du parc est pleine de surprises. A condition d’avoir un peu de patience et de volonté, si vous y allez, vous aurez le merveilleux souvenir d’avoir mis vos pieds dans une nature unique au monde.


11. La réserve de Nahampoana

Nahampoana

La réserve de Nahampoana est située près de Taolagnaro. Elle regorge de nombreux animaux dont certains ne survivent que dans cette partie de l’île.

La flore locale y est incroyable avec des bambous, eucalyptus, hibiscus, camphriers etc. Le clou de la visite est la cascade de Nahampoana dont un petit plongeon vous ferait le plus grand bien. De l’eau fraîche et un paysage magnifique vous ramèneront dans le monde merveilleux de la genèse.


12. Le canyon des makis

canyon-des-makis

Le Canyon des Makis est situé près de Ranohira. Cet endroit vous offre l’une des plus belles promenades du pays. Cependant, l’accompagnement d’un guide est plutôt conseillé car la sécurité des lieux n’est pas sûre. D’autant que vous serez mieux escorté et aurez moins de difficultés à vous familiariser aux reliefs et aux animaux qui pourraient apparaître subitement.

Dans un paysage de prairies à perte de vue, votre marche sera forcément interrompue par des makis, qui seront tout aussi étonnés et amusés que vous de vous rencontrer ! Prenez, par contre, garde aux pentes glissantes sur les rochers humides et mouillés.


13. La baie des Dunes

baie-des-Dunes

La Baie des Dunes est située à une vingtaine de kilomètres de Diégo Suarez, autrement appelée Antsiranana. Sur place, vous aurez le bonheur de visiter 3 baies dont la baie des Sakalava, la baie des Pigeons et la baie des Dunes. Cette dernière composée de sable blanc, d’une eau d’un bleu turquoise et de fonds marins extraordinaires, constitue une destination de choix pour tout cœur qui désire passer un excellent moment.

Bronzer, s’amuser, pique-niquer, se baigner, visiter l’une des grottes de la baie, cet endroit est encore pour le moment sous les radars des touristes de masse alors, n’hésitez pas. Mais vous pourrez aussi y faire du windsurfing, du kitesurfing, de la plongée ainsi que d’autres activités tout aussi amusantes.    


14. Le pays Zafimaniry

pays-Zafimaniry

Sis à 40 km d’Ambalavao, dans les villages Zafimaniry, il est possible de faire de la randonnée. Des sentiers entièrement longés de forêts de l’Est d’Ambositra, le chant des oiseaux, l’air pur, la liberté sont au rendez-vous dans cette région.

A partir de la sculpture de bois taillée partants de 21 motifs spécifiques, la population Zafimaniry qui est actuellement âgée de 400 ans, a sa propre particularité : la culture du bois. L’art Zafimaniry a été sacré patrimoine immatériel mondial de l’Unesco. Les habitations reflètent la tradition de la zone : elles se situent sur les versants des collines, sont faites en bois et sont collées au sol.


15. La station balnéaire d’Anakao

balneaire-dAnakao

Anakao se situe dans la partie Sud-Ouest de l’île de Madagascar. Village composé de vezo de la commune d’Ambolofoty, dans le district de Toliara II, cette destination est devenue une station balnéaire très prisée par les touristes. Du sable fin, une eau de mer cristalline, une plage parmi les plus belles du monde, sur place, il vous sera facile de consommer des produits marins frais.

Pour y aller, il est possible de prendre l’avion jusqu’à Tuléar. Des bateaux se chargent de faire le transfert entre Tuléar et Anakao, comme le village ne peut être atteint sur route. Cependant, il ne faut le faire que le matin, et pour plus de sécurité, il faut traverser la mer à bord d’une vedette rapide et sûre, même quand la mer a l’air calme. Lorsque vous y serez, farniente, surf, snorkelling et plongée en pirogue vezo, vous feront envie, étant donné que les vagues vous séduiront à coup sûr.


16. Nosy Sakatia ou l’île aux orchidées

Nosy-Sakatia

Nosy Sakatia est également appelée l’île aux orchidées car c’est une destination bien parfumée, si l’on tient compte des lianes de vanille et d’autres plantes et fruits qu’on peut y trouver facilement. En effet, c’est une petite île située à l’Ouest de l’archipel de Nosy Be, qui peut se parcourir rapidement car elle présente 6 km de plage, au total. Elle est d’ailleurs classée dans le patrimoine de l’environnement par le Ministère de l’environnement, de par sa végétation authentique et luxuriante. Le Mont Belvédère avec sa vue magnifique, l’Île Cimetière, l’Ile au Chapeau sont des sites qu’il faut absolument visiter, une fois sur place.

Site très apprécié des scientifiques, de nombreux ornithologues y font des recherches. Les touristes y trouvent également leur compte en y faisant des randonnées, s’adonnant à la pêche, à la plongée sous-marine, et aussi à d’autres activités comme les courses de kayak et le snorkeling, lorsqu’ils ne lézardent pas sur la plage. La population qui compte de nombreux pêcheurs y est, de plus, très accueillante et partage sa culture, ses us et coutumes sans oublier ses traditions autochtones.


17. Le Lemur’s park

Lemurs-park

Sur la RN1, vers Imerintsiatosika et situé à 25 kilomètres de la capitale Antananarivo, le Lemur’s Park est le troisième spot le plus connu pour rencontrer les fameux lémuriens de Madagascar. Ce parc privé dispose, en son sein, de neuf espèces de lémuriens différents mais aussi d’une multitude de reptiles, lézards et caméléons. Il est important de souligner que le lémurien constitue le symbole de la faune endémique de l’Ile de Madagascar dans l’Océan Indien. Cependant, compte tenu de la déforestation contre laquelle Lemur’s Park lutte, ils se font de plus en plus rares. De ce fait, grâce aux programmes de reforestation et de production de ces mammifères particuliers, il est possible de les voir de près gambader en plein milieu naturel.

Mieux encore si vous êtes plus attiré par la faune,  le Lemur’s park dispose plus de 70 espèces de plantes différentes dont la plupart sont endémiques. Sur 5 hectares de verdure, vous y trouverez facilement une variété de 6000 arbres, et ce, avec juste à côté de ce milieu naturel, la fameuse rivière Katsaoka.


18. Le Tsingy Rouge

Tsingy-Rouge

Souvent comparé au parc national Bryce Canyon situé aux Etats Unis, dans l’Utah, le Tsingy Rouge est un endroit fascinant situé dans le nord de l’île Rouge. Ce site n’aura jamais aussi bien porté son nom. Les crevasses de latérite rouge, créées par des glissements de terrain et les coulées de boue ont créé un paysage unique qui mérite le détour. Cependant, il est convenable d’avoir une tenue de rechange sur vous car les lames de Tsingy rouge, issues de l’érosion, peuvent tacher vos tenues.

Hormis les géologues, les touristes qui y sont déjà allés vous le diront, le paysage est authentique et voir les singulières cheminées de feu, de vos propres yeux, vous laissera imaginer les péripéties des changements apportés par le temps, le climat, et l’eau qui ont eu raison de créer ces magnifiques paysages. D’ailleurs, ils sont également très appréciés par les photographes et les amateurs de shooting.


19. L’Ile aux nattes ou Sainte Marie

Sainte-Marie

Site reconnu pour les sentiers de randonnée mais aussi pour ses plages paradisiaques, l’Île aux nattes se situe au sud de Sainte Marie. C’est la destination parfaite pour un mariage en plein air, se reposer, respirer l’air marin et profiter de Dame Nature.

Réputée pour le festival des baleines à bosse, les spectacles de cette île attirent beaucoup de touristes chaque année, entre les mois de juin et de septembre. Ce sont d’ailleurs les chants envoûtants des baleines qui ont fait de Sainte Marie un spot d’observation de ces mammifères, une aubaine pour le tourisme.